Hoi An

Publié le par fredramones

8h pas de bus. 8h30,  pas de bus. 8h32, voilà le bus, ouf ! Et c'est enfin parti pour Hoi An.

 

130 Km, donc ... 4h30 de bus. Normal, quand tu voies l'état des routes. Vu comme le bus a tremblé tout  du long, on a du semer  quelques boulons et quelques rondelles sur le chemin. Monsieur le chauffeur, y'a un moment où ces pièces vont te manquer ...  Pause pipi (enfin caca mais ça  vous regarde pas), on traverse Dan Hang en chantier et on arrive à Hoy An. En fait c'est tout le Vietnam qui est en travaux. C'est un pays en chantier. Dans un costume, ça se prononce "en voie de developpement" ce  qui signifie "qui  se développe à fond les ballons et qui fait peur aux blancs".

 

Marine a  vu la mer, on est dans une cité balnéaire, il fait 37°C, son visage s'éclaire. Donc elle trouve que  l'eau de la piscine  de l'hôtel est un peu trouble mais ça ira pour cette nuit. A 10  dollars la nuit (8euros), tu cherches pas le champagne  dans le mini-bar !  Petit  tour dans les vieux quartiers, resto. Bon je vais arreter de dire qu'on va au resto  parce qu'on n' a pas touché une poêle depuis 20 jours.

 

Le lendemain, ptit dèj français pour Marine. Moi, je ne peux pas chercher des croissants  par 37.2°C  le matin. Puis changement d'hôtel. Bon, c'est pas  que pour l'eau de la piscine. A prendre le premier truc pas cher, il faut tout de même vérifier que la clim fonctionne (c'était pas le cas), qu'il y a une hélice au ventilateur (oup's !)  et des careaux aux fenêtre quand tu donne sur la rue (klaxons permanents dès 7h  du mat).

 

Pour  2 euros de plus, t'as tout ça en rab. Elle a bien fait d'en chercher un autre. relocation  d'une Handa "Wave". Ca tombe bien, on part à la plage.


P1030954.JPG

 

On se cale sur une nate, une femme très gentille te trouve tout ce que tu veux, baignade, coucher de soleil. Ils sont pas trop apéro tapas, les viets, alors on opte pour les crabes. Ca me fait penser que j'avais jamais mangé de crabes jusqu'à aujourd'hui. C'est pas mal le crabe à  50 centimes pièce !

 

P1030999.JPG

 

 

Hoi An est une très  jolie ville balnéaire avec de vieilles baraques en bois. Enfin du bois ! Et pleins de touristes australiens qui se croient à malibu. C'est dommage, tous les rez-de-chaussée servent de boutiques de souvenirs. Exactement comme au Mont Saint-MichMich. Je vous parle plus de ce qu'on fait après l'apéro ...

 

P1030840.jpg


Le lendemain, on prend pour pretexte d'aller voir de très vieux cailloux pour aller visiter la pampa et voir de plus près les pecnaux locaux. Et c'est là que la logique des choses rentre en jeux !

 

Je retrouve la ferraille perdu par le bus  ... planté dans la roue arrière. Ca se tient, même pas surpris. On commence vraiment  à avoir le rythme du coin. Boudha et Fonzy, même combat ! Ils sont cooooool. Surtout qu'il y un garage de l'autre  coté de la route qui vend de la bière. Le gars me montre  le morceau. en effet !  J'ai partagé la chambre en deux ! Pour les motards qui voudraient visiter le pays et qui connaissent pas Fonzy, j'vous conseille le bib mousse. Le gars me change tout ça avant que j'ai fini ma biere et vu la température, c'est rapide. On fait un point info-route en viet avec le doyen qui nous explique  qu'on a raté la route à droite à 7 Km. Y'a du bon dans la crevaison !

 

On the road again !

 

P1040061.jpg

 

P1040091.jpg

 

Si les bus tremblent, les camions tremblent aussi. Donc, ils sement leur cargaison sur la route, normal. Conclusion de la demonstration : a la sortie d'un virage, des briques.

Parce qu'a la campagne, tu pourrais ouvrir un peu les gaz, mais il ne faut pas oublier la logique viet selon laquelle tu  peux tres bien t'emplatrer 200 Kg de biefteck a n'importe quel moment. Les bufles sont en liberte. Mefiance.

 

P1040138.jpg

 

On arrive aux vieux machins. 7eme siecle ! Ils on du mettre un grand coup de debroussailleuse pour les retrouver, leurs vieux cailloux ! C'est un peu leur Matchu Pitchu a eux.

 

P1040150.jpg

 

On abrege. Il fait 38c et 90% d'humidite. Mais quelle idee de venir faire la guerre dans cette jungle !

 

La plage, la plage, la plage .... 1h30 de tape-cul...

 

On va faire plouf dans les vagues et manger du poisson sur une natte chez la dame tres gentille. Elle est tres contente qu'on envoie balader les autres en disant qu'on veut aller chez elle. On fait bosser les p'tits commerces. Y'a  aucun blancs sur la plage. il parait qu'ils se mettent a part.  Ca tombe bien, on a pas trop envie de les voir.

 

Ptit moment romantique. On va peut etre aller se baigner un peu  plus loin vers minuit ....


P1040276.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article